Vos questions sont entre de bonnes mains

/

Poste à souder

/

Accueil

Poste à souder, le guide pratique

Poste à souder, le guide pratique

Souder consiste à assurer la liaison des matériaux entre eux. À la flamme, au fer ou à l'arc, il existe plusieurs méthodes de soudage, et une offre encore plus large de types de postes à souder. Quel poste à souder faut-il utiliser pour quel usage ?

Ce site vous aidera, en toute indépendance et avec des mots simples, à mieux comprendre pour bien choisir...

Choisir un poste à souder

8 points à comprendre pour bien choisir son poste à souder

Voir les articles
Souder

Souder : faites-le vous-même

Voir les articles

Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
michel quercy

ingenieur retraite | geniesolaire

Expert

jean claude rancurel

entreprise artisanale d'installation de chauffage et de plomberie | sarl rancurel / arnaud

Expert

jean desroches

plomberie chauffage toutes énergies | grand lyon | elyotherm

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Soudure, l'essentiel en une page

Partager
Envoyer par email

Voici un aperçu des points abordés dans notre guide pratique de la soudure. Pour en savoir plus, cliquez sur les liens de votre choix.

Soudure : les différentes méthodes

Le soudage est un moyen d'assemblage permanent destiné à créer une continuité de la nature des matériaux assemblés alors que la brasure simule cette continuité et que l' oxycoupage la détruit. S'il existe des produits appelés soudure à froid, la véritable soudure nécessite une fusion thermique des métaux qui peut être obtenue par oudage laser, soudure par résistance ou soudure à ultrason, mais plus couramment par la soudure à l'arc électrique.

Comment souder et comment vous équiper ?

Dans le cas d'un poste à souder à l'arc, il faut choisir entre le soudage à l'électrode enrobée, la soudure MIG, la soudure TIG, et la soudure plasma.

Les postes à soudure

Voici les différents postes à soudure :

À la flamme :

  • Lampe à souder : la lampe à souder fonctionne sur le principe de combustion d'un seul gaz dont la pression et le débit sont contrôlés directement sur la torche faisant partie intégrante du système. L'utilisation d'une lampe à souder classique au butane permet d'obtenir une température d'environ 700 °C.
  • Chalumeau oxygène acétylène : le principe du chalumeau oxygène acétylène est de provoquer le mélange automatique des deux gaz, l'oxygène et l'acétylène qui une fois enflammé sur une torche déportée permet d'obtenir une flamme réglable jusqu'à 3 000 °C environ.
  • Poste à souder gaz : le principe du poste à souder gaz est de provoquer le mélange automatique d'un gaz facile à se procurer, le butane ou le propane, avec l'air ambiant qui une fois enflammé sur une torche déportée permet d'obtenir une flamme réglable jusqu'à 1 500 °C environ avec beaucoup plus de puissance et pendant plus longtemps qu'une lampe à souder. Il existe toutefois des postes à souder oxygaz qui emportent une bouteille d'oxygène en plus de la bouteille de gaz. L'oxygène augmente la combustion et donc la température de soudage.

Au fer : le principe du fer à souder est le plus simple puisqu'il s'agit de chauffer une pointe (la panne) et de mettre cette panne en contact avec un métal pour provoquer sa fusion.

  • Fer à souder : le fer à souder permet d'atteindre jusqu'à 400 °C environ.
  • Station de soudage : la station de soudage autorise un contrôle permanent et un réglage précis de la température du fer de 150 °C jusqu'à 500 °C.

À l'arc : la naissance d'un court-circuit fait monter l'intensité du courant et provoque un arc électrique entre l'électrode et les pièces à souder.

  • Poste à souder à l'arc : cet arc électrique génère une importante chaleur jusqu'à 3 600 °C juste au point souhaité au plus court entre l'électrode et la pièce.
  • Poste à souder MIG-MAG : cet arc électrique génère une importante chaleur jusqu'à 3 600 °C juste au point souhaité au plus court entre le fil et la pièce. La particularité du poste à souder MIG-MAG est la diffusion pendant le soudage d'un gaz de protection sur la zone à souder. Le gaz de protection pouvant être inerte (CO2) ou actif (Argon ou Argon + CO2).
  • Poste à souder TIG : la naissance d'un court-circuit fait monter l'intensité du courant et provoque un arc électrique entre une électrode permanente (non fusible) au tungstène et les pièces à souder. Cet arc électrique génère une importante chaleur jusqu'à 4 500 °C juste au point souhaité au plus court entre l'électrode et la pièce. La particularité du poste à souder TIG est la diffusion pendant le soudage d'un gaz de protection sur la zone à souder. Le gaz de protection pouvant être inerte (Hélium) ou actif (Argon ou Argon + Hélium).
  • Poste à souder inverter : le soudage à l'arc nécessite une tension assez faible de 50 à 70 V environ, mais une importante intensité de plusieurs centaines à plusieurs milliers d'ampères. Le poste à souder inverter est un transformateur électronique basse tension (230-400 volts) vers très basse tension régulant en continu la puissance la plus adaptée en lieu et place du transformateur basique du poste à souder classique « shunt ».

Comment souder ?

La soudure à l'arc, au fer à souder ou au chalumeau oxygène acétylène requiert des techniques pour savoir comment souder. Quelques techniques de soudure selon les matériaux : soudure acier, soudure aluminium, soudure cuivre, soudure inox, soudure zinc, souder la fonte, soudure or, souder du plastique.

Quel métal d'apport pour la soudure ?

La soudure nécessite l'emploi d'une électrode et parfois d'un métal d'apport. Selon le type de soudure, on utilise :

  • une électrode soudure : l'électrode est une pièce métallique chargée d'approcher le courant électrique à proximité de la zone de soudage pour créer l'arc électrique ;
  • du fil à souder : le rôle du fil à souder consiste d'une part à apporter le métal chargé d'assurer la liaison entre les deux pièces à souder et à remplir le joint pour obtenir un assemblage rigide. Il consiste d'autre part à assurer le passage du courant en servant d'électrode soudure ;
  • ou des baguettes à souder : le rôle de la baguette d'apport consiste à apporter le métal chargé d'assurer la liaison entre les deux pièces à souder et à remplir le joint pour obtenir un assemblage rigide.

Soudure : risque et protection

Le soudage est une opération délicate dès lors qu'il y a élévation importante de la température et production de lumière vive, le masque de soudure permet de limiter les risques.

Entretenir son poste à soudure

Le poste à souder n'est pas qu'un simple transformateur, il requiert des précautions d'usage et un entretien afin d'éviter les pannes et les défauts de soudure.

Prix d'un poste à souder

Selon les critères pour choisir son poste à souder, il faut se tourner soir vers l' achat de poste à souder neuf, le poste à souder d'occasion ou pour des travaux ponctuels la location de poste à souder.

Prix des différents postes à souder

Solution de soudage Usage maximum Prix bas Prix haut
fer à souder Brasure 7 € 35 €
station de soudage 15 € 120 €
lampe à souder Soudage flamme 20 € 130 €
chalumeau oxygène-acétylène 500 € 1 500 €
poste à souder gaz 120 € 200 €
poste à souder à l'arc (MMA) Soudage à l'électrode enrobée 100 € 500 €
(avec inverter)
poste à souder MIG MAG Soudage MIG-MAG 200 € 2 000 €
(avec dévidoir)
poste à souder TIG Soudage TIG 200 €
(avec inverter)
3 500 €
(avec inverter)
groupe autonome de soudure Soudure à l'arc 1 500 € 5 000 €

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.